La uneLe terroir

Les premières truffes à 7.500 dinars le kilogramme

Djilali Harfouche – Au marché central de Djelfa, il y a eu une transaction hors du commun. Les premières truffes de la saison ont fait leur apparition. Ce sont des truffes de l’extrême-sud du pays. L’information s’est propagée comme une trainée de poudre.

Du coup, tous les intéressés se sont rués vers le centre-ville. Il faut le dire les habitants de la région en raffolent. On a eu tout juste le temps d’arriver chez le revendeur. Les dix kilogrammes ont changé de mains quatre fois en l’espace de quarante-cinq minutes. Le dernier, c’est un consommateur qui les a payées à raison de 7.500 DA le kilogramme soit 75.000 DA les dix kilogrammes. Ayant tenté de savoir plus, ce vendeur nous confia qu’il n’avait pas réalisé un grand bénéfice et que ce n’est que 5.000 DA par kilogramme. On avait alors savoir plus sur le cours de la bourse ; on a appris que ces dix kilogrammes ont changé de mains à quatre reprises. Si chacun des intermédiaires (les cinq) n’aurait pris rien que 500 DA par kilogramme, ils auraient cumulé cinq mille dinars chacun, soit un total de 25.000 DA sans bouger le petit doigt, car ces derniers se sont relayés derrière la même balance chez le même commerçant. Pis encore, de nouveaux acquéreurs se sont présentés et étaient prêts à débourser 10.000 DA par kilogramme. Si cette dernière phase avait vu le jour, les dix kilogrammes auraient valus 100.000 DA. De suite, c’est devenu le sujet de discussion des cafés mitoyens. Quelques entrepreneurs avaient peur que les truffes se développent dans la région. Ils ont peur de ne plus pouvoir engager de la main d’œuvre spécialisée dans le bâtiment. Ils nous font un calcul basique comparatif et nous démontrent : un maçon ou un manœuvre en cette période, préfère aller cueillir des truffes en rase campagne que de monter sur l’échafaudage pour crépir les murs. Le prix du kilogramme de truffes va bien sûr baisser. Mais l’abondance va leur permettre de cumuler l’équivalent d’une semaine de travail en un jour. Il terminera par bonjour les mises en demeures.

Article paru sur www.lnr-dz.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer